Comment devenir millionnaire en épargnant et en investissant

Comment devenir millionnaire en épargnant et en investissant

Pensez-vous qu’être millionnaire est hors de question pour vous? Pensez encore. Même ceux qui ont de maigres revenus peuvent devenir millionnaires s’ils sont diligents en matière d’épargne, gèrent leurs dépenses et s’y tiennent suffisamment longtemps. Voici quelques exemples de la façon dont vous pouvez devenir millionnaire avec des habitudes d’épargne stables.

Principaux facteurs affectant le statut de millionnaire

Les facteurs les plus importants qui nuisent à votre statut de millionnaire sont la dette et le temps. Devenir millionnaire est possible quelle que soit votre situation, tant que vous pouvez garder ces deux facteurs de votre côté. Si vous pouvez éviter les dettes de consommation et commencer à investir tous les mois lorsque vous avez 20 ou 30 ans, vous pouvez devenir millionnaire au moment de votre retraite.

Si vous avez réussi à éviter les dettes mais que vous n’avez pas commencé à épargner, votre première étape devrait être de placer vos investissements dans un compte à impôt différé, comme un 401 (k) par l’intermédiaire de votre employeur. Si vous avez des dettes, vous pouvez adopter une approche équilibrée pour réduire votre dette tout en continuant à investir dans des comptes de retraite.

Devenir millionnaire: exemples de scénarios

Selon le calcul de Vanguard, un portefeuille d’actions à 100% aurait augmenté en moyenne d’un peu plus de 10,1% par an entre 1926 et 2018. En utilisant cette moyenne historique, vous pouvez calculer votre échéancier pour devenir millionnaire.

Le rendement moyen de 10,1% est une moyenne à long terme, et vos investissements peuvent être à la hausse ou à la baisse à tout moment. En utilisant les calculs de Vanguard, 26 des 93 années examinées ont entraîné une perte annuelle, dont un an (1931) lorsque les actions ont terminé l’année avec une perte de 43,1 %.1 En ce qui concerne les comptes de retraite, le rendement à long terme est ce qui compte, alors ne vous concentrez pas trop sur le court terme.

Si vous commencez à 0 $, investissez dans un compte à impôt différé et supposez un rendement de 10% sur le long terme, voici combien vous devez épargner pour créer un portefeuille de 1 million de dollars.

Important: Ces estimations sont des calculs approximatifs effectués à l’aide du calculateur d’intérêts composés du Bureau de l’éducation et du plaidoyer des investisseurs. Il existe de nombreuses inconnues en matière d’investissement, vous ne devez donc jamais supposer que les rendements sont garantis. Ces calculs visent plutôt à guider vos objectifs d’épargne.

Si vous investissez 50 $ par mois

Mettre de côté 50 $ chaque mois ne semble pas être un gros sacrifice, mais c’est suffisant pour devenir millionnaire si vous commencez à investir suffisamment tôt. À ce rythme, vous créeriez 1 million de dollars en un peu moins de 54 ans. Cependant, 54 ans, c’est long, surtout si vous commencez tardivement, vous voudrez peut-être envisager des cotisations mensuelles plus importantes.

Si vous investissez 100 $ par mois

Avec un investissement de 100 $ par mois, vous réduirez environ sept ans de votre calendrier. Si vous commencez à épargner à 25 ans, vous serez millionnaire quelque temps après votre 71e anniversaire.

Si vous investissez 200 $ par mois

Économiser 200 $ par mois en investissements pendant 40 ans fera de vous un millionnaire. Comparé à ceux qui économisent seulement 50 $ par mois, vous atteindrez le statut de millionnaire près de 15 ans plus tôt.

Si vous investissez 400 $ par mois

Vous serez millionnaire dans 33 ans en investissant 400 $ chaque mois. Cela signifie que si vous avez 25 ans maintenant, vous serez millionnaire à 58 ans, ce qui pourrait vous permettre de prendre votre retraite plus tôt que prévu.

Si vous investissez 750 $ par mois

Investir 750 $ chaque mois pendant un peu plus de 26 ans fera de vous un millionnaire. Si vous avez 25 ans maintenant, vous pourriez avoir 1 million de dollars au moment où vous atteindrez 52 ans, malgré une contribution de moins de 250 000 $ de votre poche.

Si vous investissez 1000 $ par mois

Il faudra moins de 24 ans pour créer 1 million de dollars lorsque vous investissez 1 000 $ chaque mois. Si vous avez un bébé aujourd’hui, vous serez millionnaire juste après l’obtention du diplôme universitaire de votre enfant. 

Si vous investissez 1500 $ par mois

Mettre de côté 1 500 $ par mois est un bon objectif d’épargne. À ce rythme, vous atteindrez le statut de millionnaire en moins de 20 ans. C’est environ 34 ans plus tôt que ceux qui économisent seulement 50 $ par mois.

Si vous investissez 2000 $ par mois

Pouvez-vous imaginer être millionnaire dans 18 ans? Si vous parvenez à économiser 2 000 $ par mois, c’est ce qui pourrait arriver. Si vous avez un nouveau-né aujourd’hui, vous pourriez économiser 1 million de dollars avant que cet enfant ne termine ses études secondaires.

Comment augmenter vos économies

Penser à devenir millionnaire est passionnant, même si cela pourrait vous amener à vous demander s’il est même possible d’économiser 2 000 $ par mois. C’est peut-être plus facile à dire qu’à faire, mais vous pouvez augmenter vos économies en travaillant pour gagner plus et dépenser moins. Si vous ne vous adonnez pas à des produits de luxe somptueux et évitez les dettes de consommation, vous devriez pouvoir épargner davantage au fur et à mesure que votre carrière progresse.

Régimes de retraite parrainés par le travail

De nombreuses entreprises offrent un régime de retraite 401 (k) qui comprend des cotisations de contrepartie jusqu’à un certain pourcentage du montant que vous cotisez. Par exemple, si vous cotisez 4% de votre revenu et que votre employeur a une contrepartie de 4%, votre taux d’épargne est en fait de 8%. Pour quelqu’un qui gagne 800 $ par semaine, cela représente plus de 250 $ d’économies par mois. Profitez de cet argent gratuit pour doubler votre taux d’épargne et atteindre votre objectif d’être millionnaire encore plus rapidement.

Comptes de retraite individuels

Tous les employeurs n’offrent pas une correspondance 401 (k), et les travailleurs indépendants n’auront pas non plus la possibilité de verser des contributions de contrepartie. Cependant, ils peuvent toujours travailler pour épargner dans des comptes de retraite fiscalement avantageux comme un compte de retraite individuel traditionnel ou Roth (IRA) et un compte 401 (k) individuel. Il existe des limites de contribution pour les comptes IRA qui dépendent de votre niveau de revenu, et idéalement, vous devriez viser à maximiser vos contributions jusqu’à cette limite légale.

La ligne de fond

La chose importante à retenir est l’épargne et l’investissement est un objectif important pour tout le monde. Peu importe le montant d’argent supplémentaire dont vous disposez à la fin du mois, il n’y a aucune excuse pour ne pas épargner pour votre avenir. Si vous voulez être millionnaire, prenez la responsabilité de votre avenir financier en économisant de l’argent chaque mois, et votre objectif deviendra une réalité.

Des habitudes qui vous aideront à rembourser vos dettes

Des habitudes qui vous aideront à rembourser vos dettes

La dette américaine est en hausse pour le 22e trimestre consécutif. Selon la Réserve fédérale de New York, la dette des ménages avoisinait 14,15 billions de dollars au quatrième trimestre de 2019. Le total est maintenant de 1,5 billion de dollars plus élevé, en termes nominaux, que le précédent sommet de 12,68 billions de dollars au troisième trimestre de 2008.1 Maison, automobile, étudiant les prêts et les cartes de crédit représentent les plus grands secteurs de la dette aux États-Unis, avec une majorité d’Américains sous une forme ou une autre de dette.

Lorsque vous vous sentez dépassé, respirez. La dette est ce qui nous permet de tirer parti de notre temps en échange d’argent pour acheter notre première maison, financer une entreprise ou acheter une voiture familiale, et ce n’est pas intrinsèquement mauvais. Certaines personnes sont capables de sprinter pour rembourser leurs dettes, mais la plupart prennent un chemin plus long.

Voici sept habitudes pour réussir à rembourser vos dettes sans sacrifier votre santé mentale.

Budget pour les paiements de dette

L’erreur principale que font les gens lorsqu’ils essaient de rembourser leur dette est de ne pas budgéter les paiements mensuels, comme vous le faites pour les services publics, la nourriture et d’autres nécessités. La dette doit être traitée comme n’importe quel autre projet de loi.

Il est dû tous les mois et vous faites face à des conséquences négatives si vous ne le payez pas à temps. Si vous souhaitez payer un supplément pour rembourser votre dette, il est utile de tenir compte de cet argent dans votre budget.

La façon la plus simple de commencer est d’utiliser une approche de budgétisation à somme nulle. Cela vous oblige à donner à chaque dollar que vous gagnez un «emploi». Si vous gagnez 3 000 $ par mois, vous devez savoir où va chaque dollar.

Jetez un œil à votre budget actuel et voyez s’il vous reste généralement de l’argent à la fin du mois. Sinon, retravaillez votre budget; si vous le faites, déterminez exactement où sont passés ces dollars supplémentaires.

Inclure les paiements de dette dans votre budget signifie que vous avez mis de l’argent de côté pour chaque mois, et vous voudrez peut-être aller plus loin en vous inscrivant aux paiements automatiques (vous n’avez donc pas à vous soucier de manquer un paiement).

Pensez à la dette comme un marathon, pas comme un sprint

Aborder votre dette avec un état d’esprit de sprint est l’un des moyens les plus simples de provoquer une fatigue de l’endettement. Bien que certaines dettes puissent être qualifiées d ‘«urgence», en particulier si elles ont un taux d’intérêt à deux chiffres, il est plus viable d’adopter une approche méthodique et confiante pour rembourser un prêt.

Premièrement, verser tous vos revenus dans une dette est épuisant, à la fois physiquement et émotionnellement. Si vous avez une grosse somme à payer, le rythme d’un sprinter sera probablement trop exténuant pour être soutenu.

Deuxièmement, certaines personnes préfèrent prendre leur temps pour rembourser une dette à faible taux d’intérêt parce qu’elles croient pouvoir obtenir un meilleur rendement ailleurs. Bien que cela puisse être vrai, si vous utilisez cet argument, assurez-vous que vous faites réellement quelque chose avec votre argent. Cela n’obtiendra pas un meilleur rendement à la banque, car votre rendement lorsque vous remboursez la dette est votre taux d’intérêt.

Si vous suivez une approche tout ou rien, vous pouvez voir très rapidement que votre vie commence à tourner autour de votre dette. Ne le laissez pas prendre des décisions à votre place. Vous pouvez profiter des fruits financiers de votre travail, malgré votre dette, à condition de vous y prendre d’une manière financièrement responsable. Cela pourrait signifier avoir un fonds d’épargne-voyage distinct, ou un certain montant d’argent de poche mis de côté pour chaque mois (après le paiement de votre dette).

Ne mettez pas votre santé en péril

Un conseil courant pour rembourser une dette est simplement de gagner plus d’argent. Si vous ne pouvez pas vous permettre de payer un supplément sur votre dette en ce moment, cela vaut la peine de travailler des heures supplémentaires, de développer une activité secondaire ou de chercher un emploi saisonnier.

Bien que ces conseils soient pratiques et utiles dans la plupart des cas, vous courez également le risque de laisser votre dette vous asservir.

Imaginez que vous êtes tellement concentré sur le fait de ne plus avoir de dettes que vous sacrifiez chaque heure en dehors de votre travail habituel pour gagner plus d’argent. Vous établissez une activité secondaire, vous travaillez 80 heures par semaine et vous êtes en mesure de rembourser votre dette de manière agressive. Vous saisissez toutes les opportunités qui se présentent à vous sans réfléchir à deux fois. Autrement dit, jusqu’à ce que vous commenciez à vous sentir épuisé, comme si vous n’aviez plus de carburant et que vous ne vous souveniez plus de la dernière fois que vous avez fait une pause.

Devenir un bourreau de travail est une habitude et une routine que vous créez pour vous-même. Vous ne pouvez pas dire «non» à plus d’argent et vous ne savez pas comment vous arrêter.

Votre santé mentale finira par en souffrir, tout comme vos relations personnelles et la qualité de votre travail dans votre travail quotidien et votre activité secondaire. Vous ne trouverez plus de jongler avec eux pour être agréable, car ils se solidifient comme un moyen douloureux pour une fin sans dette.

Ne laissez pas cela vous arriver. Si vous choisissez de travailler plus parce que vous aimeriez gagner plus pour rembourser votre dette plus rapidement, allez-y avec des limites. Ne laissez pas les clients (potentiels ou non) dicter votre emploi du temps.

Ne marginalisez pas votre bien-être physique et mental. Aux États-Unis, les frais médicaux peuvent créer leur propre dette avec intérêts, et cette ironie cruelle est la dernière chose dont vous avez besoin lorsque vous essayez de rembourser un prêt au détriment de votre santé. Les problèmes de santé que vous ignorez maintenant reviendront inévitablement plus tard, aussi coûteux et dangereux qu’ils ne l’ont jamais été.

Il n’y a rien de plus précieux que votre temps et votre santé; la dette ne vaut pas la peine de travailler à mort.

Apprenez des autres

Si vous trouvez que vous manquez d’inspiration ou que vous avez besoin d’une vision différente de la dette, lisez les histoires d’autres personnes qui vivent une situation similaire.

Souvent, être endetté semble isoler. Vous pourriez avoir l’impression d’avoir fait quelque chose de mal, comme si vous méritez d’être misérable et de vous apitoyer sur vous-même. Mais lire les histoires d’autres personnes peut aider à recadrer le problème.

Vous n’êtes certainement pas seul dans une économie mondiale obsédée par l’emprunt d’argent, alors trouver une communauté utile et solidaire peut faire une énorme différence dans votre cheminement vers le désendettement.

Connectez-vous avec des personnes partageant les mêmes idées afin de pouvoir leur faire part d’idées, de vous confier à elles et de gagner des partenaires pour rester responsable. S’entourer de personnes qui savent exactement ce que vous vivez et peuvent vous encourager à être optimiste quant à votre situation.

Souvenez-vous de votre «pourquoi»

Personne n’aime être endetté. C’est une réalité inconfortable et nécessaire pour la plupart des gens et des entreprises, et il est naturel de vouloir la liberté de se libérer de toute dette.

Ruminez sur les raisons pour lesquelles vous avez choisi d’accepter la dette en premier lieu et notez vos réflexions. Faites-en un mantra et répétez-le chaque fois que vous avez une journée difficile. Acceptez que certains jours, vous aurez l’impression que la dette est inéluctable et que vous ne sortirez jamais de sous son poids.

Dans ces moments, revenez à votre mantra – votre «pourquoi» – et vous trouverez probablement une inspiration renouvelée. Avoir une justification pour n’importe quel grand objectif de la vie vous aidera à surmonter les nombreux défis auxquels vous serez confronté pour l’atteindre.

Restez cohérent et pardonnez-vous lorsque les plans échouent

Une des meilleures choses que vous puissiez faire pour réussir à rembourser votre dette est de faire un plan. Si vous n’avez pas de stratégie pour rembourser vos dettes, vous n’allez pas faire autant de progrès que si vous aviez une feuille de route à suivre.

Vous pouvez choisir de payer une dette en utilisant la méthode des avalanches ou des boules de neige (ou une combinaison des deux), mais vous donner un tampon si les choses ne se passent pas comme prévu.

Vous pourriez avoir une dépense imprévue à gérer pendant un mois, ce qui vous oblige à effectuer le paiement minimum de votre dette, et ce n’est pas grave. Avoir un plan est important, mais vous n’avez pas besoin de le suivre dans toutes les circonstances.

Créer un fonds d’urgence

Les dépenses imprévues sont la raison de cultiver diligemment votre fonds d’urgence.

Avoir des fonds supplémentaires mis de côté signifie que vous avez moins de chances de vous endetter plus qu’au départ.

Bien que de nombreuses dépenses d’urgence puissent  être anticipées, la vérité est que la plupart des gens n’y pensent pas avant qu’il ne soit trop tard. Vous n’avez pas besoin d’un gigantesque fonds d’urgence, mais la budgétisation de divers comptes d’épargne peut vous aider à vous libérer de vos dettes avec moins de difficultés sur la route et vous aider à rester libre de vos dettes à l’avenir.

Le développement de ces habitudes simples vous mènera à la libération de la dette le plus tôt possible. Vous n’avez pas à vous rendre fou en consacrant chaque centime que vous gagnez à votre dette, mais vous avez besoin d’un plan, de préférence un plan qui fonctionne pour votre liberté personnelle et votre santé mentale, plutôt que contre cela.

Qu’est-ce que le revenu net? Définition et exemples

Taper des chiffres pour la déclaration de revenus avec un stylo et une calculatrice

Le revenu net est l’argent dont vous disposez réellement à dépenser. Il est égal à votre revenu total moins les paiements d’impôt et les cotisations avant impôts.

Découvrez ce qui est inclus dans le revenu net et pourquoi il est important pour votre vie financière.

Qu’est-ce que le revenu net?

Le revenu correspond au montant que vous rapportez régulièrement, généralement mensuellement ou annuellement. Par exemple, si vous gagnez 1 000 $ par semaine, vous auriez un revenu mensuel d’environ 4 333 $ et un revenu annuel de 52 000 $.

Cependant, ce n’est pas la même chose que votre revenu net.

Le revenu représente l’argent qui entre dans votre ménage personnel, généralement en compensation du travail que vous avez effectué. Une fois que vous soustrayez les dépenses telles que les impôts sur le revenu et les cotisations avant impôts, vous arriverez à votre revenu net personnel.

Le revenu net est l’argent que vous recevez et pouvez dépenser.

Comment fonctionne le revenu net

Étant donné que le revenu net n’est pas le même chiffre que le montant que vous gagnez, trouver la valeur de votre revenu net nécessite un petit calcul.

Pour calculer votre revenu net personnel, vous additionnerez tous vos revenus provenant de diverses sources. La somme est votre revenu brut.

Ensuite, vous soustrayez les charges sociales et autres retenues nécessaires pour trouver votre revenu net. Voici quelques exemples de ces déductions et retenues:

  • Impôt sur le revenu des États et fédéral
  • Taxes de sécurité sociale
  • Primes d’assurance maladie
  • Cotisations au régime de retraite avant impôt

Si vous êtes inscrit dans un compte de dépenses flexible (FSA) pour payer les frais médicaux, le montant retenu sur chaque chèque de paie est calculé sur une base avant impôt.

Lorsque vous déclarez votre revenu dans une déclaration de revenus, un logiciel de préparation d’impôt peut vous aider à déterminer combien d’argent vous avez gagné, ainsi qu’à découvrir toutes les sources de revenu que vous avez peut-être oubliées.

Le logiciel financier peut également calculer votre revenu net et conservera pour vous un total courant, accessible via des rapports dans le logiciel. Vous enregistrez le revenu dans le registre de compte comme une transaction fractionnée, de sorte que vous pouvez comptabiliser le salaire brut et chacune des taxes et déductions avant impôt figurant sur votre talon de chèque de paie.

Si vous avez le dépôt direct (c’est-à-dire que vous ne recevez pas de chèques papier), demandez au service des ressources humaines de votre entreprise ou à la personne qui gère la paie comment vous pouvez obtenir un enregistrement de chaque chèque avec ces détails. Vous voudrez également poser à cette personne toutes les questions que vous avez concernant les différentes déductions sur votre chèque de paie. 

Types de revenus

La source de revenu la plus courante pour la plupart des gens sera leur chèque de paie hebdomadaire ou mensuel. D’autres sources de revenus peuvent inclure:

  • Vendre des biens en ligne
  • Un deuxième emploi ou des services de conseil
  • Paiements de sécurité sociale
  • Redevance
  • Copyrights
  • Brevets
  • Droits gaziers, minéraux ou pétroliers

Conseil: Lors du calcul de vos impôts, les pensions alimentaires pour enfants que vous recevez ne sont pas considérées comme faisant partie de votre revenu brut. Le fait que la pension alimentaire soit considérée comme faisant partie de votre revenu dépend du moment où votre règlement de divorce a été déposé.

Certaines personnes reçoivent de l’argent de sources de revenus passives. Ce sont des sources de revenus qui ne vous obligent pas à échanger votre travail contre de l’argent, telles que:

  • Location de chambres, maisons ou appartements
  • Gains en capital, dividendes ou intérêts sur les investissements
  • Comptes rémunérés, tels que les comptes d’épargne ou certains comptes chèques

Dois-je connaître mon revenu net?

Que vous essayiez de créer un budget gérable, d’économiser pour atteindre un objectif ou de déclarer vos impôts, le fait de connaître votre revenu net vous facilitera la vie financière. Vous pouvez suivre vos revenus et calculer votre net avec une variété de logiciels de finances personnelles.

Ces types de logiciels vous permettront de saisir des chèques de paie, des paiements de la sécurité sociale ou d’autres formes de revenus, puis de calculer le total pour vous. Beaucoup auront également une fonctionnalité qui vous permet d’effectuer une configuration unique de votre chèque de paie et de tous ses composants, y compris les impôts et les contributions, afin que vous puissiez facilement suivre votre revenu net à l’avenir.

Le revenu net sert d’indicateur simple mais important de votre situation financière personnelle. Avoir une compréhension claire de la quantité d’argent qui entre dans votre foyer personnel et de ce qui le différencie de votre revenu brut vous aidera à prendre des décisions éclairées sur la façon dont vous dépensez, épargnez et planifiez pour l’avenir.

Points clés à retenir

  • Le revenu net est l’argent que vous pouvez réellement dépenser.
  • Il est égal à votre revenu total moins les paiements d’impôt et les cotisations avant impôts.
  • Les sources courantes de revenus comprennent un chèque de paie hebdomadaire ou mensuel, les paiements de la sécurité sociale, les redevances et les revenus de placement.
  • Connaître votre revenu net est important pour gérer vos finances et payer vos impôts.

L’immobilier est-il un bon investissement pour la retraite?

L'immobilier est-il un bon investissement pour la retraite?

L’immobilier est-il un bon investissement pour la retraite? C’est certainement possible, et de nombreuses personnes ont obtenu un style de vie confortable en construisant un portefeuille de propriétés immobilières.

Cependant, rien n’est garanti à 100% et certaines personnes malheureuses perdent leur chemise, et tout le reste avec. Il faut un certain nombre de connaissances, de compétences, d’intuition et de courage pour investir dans l’immobilier. Si vous avez ces caractéristiques et que vous le faites correctement, l’immobilier peut être un excellent investissement.

Boostez vos connaissances en immobilier

Comme toute profession, pour être bon, il faut savoir ce que l’on fait. Vous pouvez transformer l’investissement immobilier en un métier qui vous laisse beaucoup de temps libre, mais soyez prêt à investir des années et de la patience.

Il y a beaucoup de séminaires annoncés sur la façon d’investir dans l’immobilier, et si certains sont probablement décents, d’autres finiront par vous coûter des milliers de dollars pour rien de plus que beaucoup de classeurs de bureau. Si vous envisagez sérieusement de transformer l’immobilier en un bon investissement, commencez par lire des livres sur l’investissement immobilier rédigés par un expert réputé comme John T. Reed. Un bon point de départ est avec Reed’s How to Get Started in Real Estate Investing .

Robert Kiyosaki a publié de nombreux livres bien connus, notamment Rich Dad, Poor Dad et Unfair Advantage. Certains trouvent que ses livres vous enthousiasment et vous enthousiasment, et valent la peine d’être lus, mais peuvent ne pas présenter une vision complètement objective de ce qu’il faut pour faire de bons investissements immobiliers, alors que les livres de John T. Reed ont tendance à avoir beaucoup de connaissances utilisables pour tout profane.

Polissez vos compétences

Il existe de nombreuses façons d’investir dans l’immobilier. Certains choisissent de spéculer, à la recherche d’un terrain qu’ils peuvent retourner ou d’une maison qu’ils peuvent remodeler et vendre rapidement sur un marché en hausse. D’autres recherchent constamment des propriétés génératrices de revenus; soit des bureaux commerciaux, des appartements ou des duplex, soit des maisons résidentielles qu’ils peuvent louer.

Évaluez vos compétences et le capital disponible pour déterminer comment choisir vos premiers investissements. Ceux qui ont des liens étroits avec les plans de développement de leur ville peuvent avoir le don de repérer des terrains attrayants. Ceux qui ont des contacts avec des entrepreneurs peuvent être en mesure de faire des rénovations à un prix réduit.

De nombreuses personnes financièrement indépendantes ont construit leur portefeuille immobilier avec des propriétés productrices de revenus. Cela nécessite une vision à long terme et la capacité de faire des calculs. Il y a plusieurs choses à considérer avant d’acheter un bien locatif, comme le taux d’inoccupation potentiel. Il est peu probable que votre propriété soit louée 365 jours par an, année après année. Les gens oublient parfois de prendre en compte de tels détails dans leurs calculs et peuvent finir par surestimer leur revenu attendu. 

Il existe également des exigences en matière de tenue de registres et des considérations fiscales à traiter lors d’un investissement dans l’immobilier. La déduction de l’impôt foncier locatif fonctionne pour certains, mais ce n’est pas de l’argent gratuit. L’amortissement peut aider à protéger certains revenus actuels de l’impôt, mais l’amortissement est récupéré plus tard, ce n’est donc pas non plus un repas gratuit. 

Développez votre intuition

Il y a deux dictons sur l’immobilier que vous avez probablement entendus. Le premier est “emplacement, emplacement, emplacement”. C’est vrai. Vous devez avoir une intuition sur les zones de la ville qui pourraient devenir populaires et les zones à éviter. Dans une économie lente, les biens immobiliers locatifs situés dans des emplacements solides resteront en forte demande. Cependant, ne vous lancez pas dans l’achat d’une propriété à moins que vous ne soyez familier avec la région.

Évitez l’erreur de confondre l’intuition et l’enthousiasme. Lorsque l’immobilier était en plein essor de 2004 à 2006, de nombreuses personnes se sont lancées immédiatement. Fait intéressant, bon nombre des soi-disant gourous de l’immobilier commençaient tranquillement à vendre leurs propriétés à peu près au même moment. Leur intuition, combinée à leur habileté, leur a dit de sortir et de rester à l’écart pendant quelques années.

Parfois, ça prend du cran

Un autre dicton commun est que «l’immobilier prend de grandes poches», ce qui est généralement vrai. Vous aurez des impôts fonciers à payer, des moments où une propriété locative peut être vacante alors que vous avez encore une hypothèque à payer, et le coût des réparations et de l’entretien qui doivent être effectués.

L’effet de levier (emprunter pour acheter) peut être une stratégie efficace pour constituer un portefeuille immobilier s’il est fait avec prudence. Avec l’immobilier locatif comme pour toute autre chose, lorsque vous utilisez l’effet de levier, vous achetez un actif avec l’argent de quelqu’un d’autre. C’est génial, mais cela comporte des risques; trop de levier peut être dangereux.

Entre 2009 et 2011, de nombreuses personnes ont vu leur portefeuille immobilier souffrir parce qu’elles avaient utilisé trop de levier financier, et beaucoup ont perdu toutes leurs propriétés. Un scénario typique s’est déroulé pour beaucoup alors que l’économie ralentissait, où quelques locataires ont déménagé, d’autres sources de revenus ont diminué et les investisseurs immobiliers n’avaient pas les liquidités nécessaires pour continuer à payer les hypothèques sur leurs immeubles de placement vacants en attendant la fin du économie. Ils n’avaient pas les poches profondes nécessaires.

L’achat d’une propriété à retourner prend trop de courage. La propriété pourrait ne pas se vendre aussi rapidement que vous le pensiez et vous devez avoir suffisamment de liquidités pour couvrir l’hypothèque jusqu’à ce que la propriété se vende. Vous serez confronté à la décision de vous y accrocher et d’attendre ou de le vendre à un prix inférieur. Les tripes doivent être combinées avec des connaissances, des compétences et de l’intuition pour être efficaces.

La ligne de fond

L’immobilier peut être un bon investissement si vous vous éduquez et procédez de la bonne manière. Si vous souhaitez utiliser l’immobilier pour vous constituer une source stable de revenu de retraite, faites preuve de patience et travaillez systématiquement pendant que vous construisez un portefeuille de propriétés productrices de revenus.

Stratégies de remboursement de la dette de carte de crédit à intérêt élevé

Stratégies de remboursement de la dette de carte de crédit à intérêt élevé

Si vous avez un solde important sur une carte de crédit à intérêt élevé, il peut être difficile de rembourser le solde. En effet, les frais de financement mensuels absorbent votre paiement minimum et le solde ne diminue que d’un petit montant chaque mois.

Plus il vous faut de temps pour rembourser votre solde, plus vous dépensez en intérêts. Ce processus peut nuire considérablement à votre stabilité financière, vous empêchant d’économiser de l’argent ou d’atteindre des étapes importantes comme l’achat d’une maison ou la retraite.

Il existe plusieurs façons d’aborder le remboursement de vos dettes de cartes de crédit, y compris les cartes de crédit à intérêt élevé, qui vous aideront à prendre le contrôle de vos finances.

Pourquoi une dette à intérêt élevé est-elle difficile à rembourser?

Les taux d’intérêt élevés rendent plus difficile le remboursement de votre dette, car les intérêts augmentent considérablement chaque mois. Cela signifie que si vous n’effectuez que le paiement minimum, la plus grande partie servira aux intérêts que vous devez.

Seule une petite partie sert à réduire votre dette. Le mois suivant, des intérêts supplémentaires sont ajoutés, augmentant à nouveau le montant que vous devez et le temps dont vous avez besoin pour rembourser votre dette.

Comment les intérêts sur la dette de carte de crédit s’accumulent

Si vous aviez une dette de carte de crédit de 1000 $ avec un TAP de 15% et que vous n’effectuiez qu’un paiement minimum de 25 $ par mois, vous accumuleriez près de 400 $ d’intérêts et il vous faudrait 56 mois pour rembourser la totalité du montant en raison des effets. d’intérêt composé.

Si vous continuez à accumuler plus de dettes, par exemple en continuant à utiliser la carte de crédit à intérêt élevé qui porte un solde, le remboursement prendra encore plus de temps. Vous pourriez finir par payer beaucoup plus d’intérêts que le coût des achats que vous avez effectués.

Heureusement, il existe plusieurs stratégies que vous pouvez utiliser pour sortir de l’endettement à taux élevé et commencer à prendre le contrôle de vos finances.

Demandez un taux d’intérêt plus bas

Les créanciers sont parfois disposés à baisser les taux d’intérêt, en particulier pour les titulaires de carte qui ont toujours payé à temps ou qui n’ont manqué qu’un ou deux paiements. Si vous êtes généralement fiable pour effectuer des paiements, appelez votre société de carte de crédit et demandez-lui si elle peut vous offrir un meilleur taux que celui que vous avez actuellement.

Conseil: si vous recevez des offres pour d’autres cartes de crédit avec des taux inférieurs, vous pouvez utiliser ces offres comme monnaie d’échange.

Transférer le solde sur une carte de crédit à faible taux d’intérêt

Quelques mois sans intérêts peuvent suffire pour vous acquitter de vos dettes et rembourser votre solde. Si vous avez un bon crédit, vous pourriez être admissible à un bon taux d’intérêt de transfert de solde.

Cela vous permettra de transférer le solde d’une carte sur une nouvelle carte de crédit avec un taux d’intérêt plus bas, parfois même sans intérêt pour une période de lancement.

Important: lisez les petits caractères pour savoir combien de temps vous avez des taux d’intérêt bas ou nuls. Vous souhaitez rembourser la totalité de votre solde dans ce délai; sinon, vous recommencerez à accumuler des intérêts.

Ne limitez pas votre recherche aux cartes de crédit de transfert de solde. Les cartes de récompenses ont souvent de bons taux de transfert de solde.

Si vous n’avez pas suffisamment de crédit disponible pour transférer un solde entier sur une seule carte de crédit, en déplacer une partie peut encore alléger la charge et vous aider à rembourser votre dette plus tôt. Cependant, vous ne devriez le faire que si vous avez confiance en votre capacité à limiter vos dépenses et à ne pas vous endetter sur deux cartes au lieu d’une seule.

Payez autant que vous le pouvez

Avec une dette à intérêt élevé, la majeure partie de votre paiement mensuel est consacrée aux intérêts. Si vous voulez progresser vers le remboursement du capital, vous devez augmenter vos paiements.

Vous aurez plus de succès si vous payez le minimum sur toutes vos autres dettes et investissez tout votre argent supplémentaire dans une seule dette à taux d’intérêt élevé. Une fois que vous avez remboursé une dette, vous pouvez travailler sur la dette avec le prochain taux d’intérêt le plus élevé, et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous ayez payé toutes vos dettes.

Ceci est connu comme la méthode de remboursement de la dette en avalanche.

Réduire les dépenses

Si vous avez du mal à rembourser votre dette à taux d’intérêt élevé, vous devrez probablement apporter des changements importants à vos dépenses et à votre budget afin de faire de la place pour des paiements supplémentaires. Vous pouvez réduire vos dépenses de plusieurs façons:

  • Divertissement : débranchez votre câble, réduisez les abonnements au streaming, réduisez les repas au restaurant.
  • Santé : Réduisez votre consommation d’alcool et votre tabagisme, réduisez votre consommation de café et de sodas.
  • Utilitaires : baissez ou augmentez la température de votre thermostat de deux degrés, éteignez les lumières et les ventilateurs lorsque vous quittez les pièces, utilisez une multiprise pour débrancher les appareils inutilisés.
  • Vivre : emménager dans un appartement moins cher, faire de la publicité pour un colocataire, emménager avec des amis ou en famille.
  • Épicerie : Réduisez votre consommation de viande, mangez des protéines bon marché comme les lentilles ou les haricots, évitez les collations ou les repas préparés, utilisez des coupons à l’épicerie.

Tirer plus d’argent de votre budget vous donne plus à consacrer à votre dette de carte de crédit. Par exemple, si vous abandonnez deux services de streaming, vous pourriez avoir 20 $ de plus à mettre sur votre dette de carte de crédit. Si vous mangez au restaurant une fois moins par semaine, c’est 40 $ de plus par mois. Combiné, c’est déjà un supplément de 60 $ sur votre paiement mensuel par carte de crédit.

Conseil: si apporter trop de modifications à votre budget vous semble accablant ou insoutenable, essayez de réduire les dépenses dans une seule catégorie par mois, puis passez à une nouvelle le mois prochain. Cela vous permettra d’économiser de l’argent sans vous sentir privé et peut vous aider à construire de nouvelles habitudes de dépenses au fil du temps.

Attendez quelques mois

Si vous ne pouvez absolument pas tirer d’argent supplémentaire de votre budget et que vous ne pouvez pas générer de revenus supplémentaires, vous devrez peut-être retarder votre objectif de désendettement de quelques mois.

En attendant d’effectuer des paiements supplémentaires:

  • Évitez de faire des frais supplémentaires sur votre carte de crédit à intérêt élevé.
  • Payez les articles essentiels uniquement en espèces.
  • Continuez à effectuer des paiements minimums sur vos cartes de crédit pour éviter que votre pointage de crédit ne glisse et que votre dette n’augmente.

Oui, vous dépenserez toujours beaucoup d’argent en intérêts. Mais si vous ne pouvez pas vous permettre de rembourser votre dette à taux d’intérêt élevé maintenant, vous ne pouvez tout simplement pas vous le permettre.

Conseil: si vous ne pouvez pas réduire davantage votre budget, cherchez des moyens d’augmenter vos revenus, comme prendre un deuxième emploi, vendre des bijoux ou des appareils électroniques inutilisés, ou effectuer des tâches de quartier comme la promenade de chien et le jardinage.

Attendez deux ou trois mois, puis réévaluez votre budget et vos dépenses pour voir si quelque chose a changé. Dès que vous le pouvez, commencez à vous attaquer à votre dette.

S’attaquer d’abord aux petites dettes

Se débarrasser d’abord des dettes à intérêt élevé n’est peut-être pas la meilleure stratégie pour vous si le solde est si élevé que vous vous sentez dépassé. Dans ce cas, vous constaterez peut-être que le remboursement de soldes plus petits sur d’autres prêts ou cartes de crédit permettra de libérer de l’argent pour couvrir vos dettes plus importantes et à intérêt élevé.

Faites une liste de vos dettes pour déterminer celles qui peuvent être payées maintenant et celles qui doivent attendre. Continuez ensuite à effectuer le paiement minimum sur toutes vos dettes tout en consacrant votre argent supplémentaire au remboursement des plus petites.

Au fur et à mesure que vous vous débarrassez de dettes plus modestes, vous pouvez utiliser l’argent que vous y consacriez et commencer à rembourser la dette suivante. Au fur et à mesure que chaque dette est remboursée, vous aurez plus à investir envers les autres.

Ceci est connu comme la méthode de remboursement de la dette boule de neige.

Remarque: cette méthode prend souvent plus de temps que la méthode de l’avalanche de dettes et vous paierez probablement plus d’intérêts. Cependant, vous pourrez voir les dettes disparaître plus rapidement, et ce sentiment de réussite peut augmenter votre motivation à continuer d’éliminer vos dettes.

Obtenez des conseils en matière de crédit

En fonction de votre dette, de vos revenus et de vos dépenses, un conseiller en crédit peut vous inscrire à un plan de gestion de la dette (DMP).

Sur un DMP, vos créanciers réduisent votre taux d’intérêt et votre mensualité. Vous pouvez profiter des taux d’intérêt plus bas en envoyant des paiements mensuels plus importants et en demandant au conseiller en crédit d’appliquer d’abord le paiement supplémentaire à votre taux le plus élevé.

Le hic, c’est que vous ne pouvez pas utiliser vos cartes de crédit pendant que vous êtes sur le DMP et une note va sur votre rapport de crédit indiquant que vous avez travaillé avec un conseiller en crédit. Cependant, cela peut valoir la peine de sortir enfin de la dette, ce qui endommage également votre rapport de crédit.

10 façons simples de mieux gérer votre argent

10 façons simples de mieux gérer votre argent

Être bon avec l’argent, c’est plus que joindre les deux bouts. Ne vous inquiétez pas que vous n’êtes pas un génie des mathématiques; de bonnes compétences en mathématiques ne sont pas vraiment nécessaires – il vous suffit de connaître les bases de l’addition et de la soustraction.

La vie est beaucoup plus facile lorsque vous avez de bonnes compétences financières. La façon dont vous dépensez votre argent a une incidence sur votre pointage de crédit et le montant de la dette que vous finissez par avoir. Si vous êtes aux prises avec des problèmes de gestion de l’argent, comme un chèque de paie vivant en chèque de paie, même si vous gagnez plus qu’assez d’argent, voici quelques conseils pour améliorer vos habitudes financières.

Lorsque vous êtes confronté à une décision de dépenses, en particulier une décision d’achat importante, ne présumez pas seulement que vous pouvez vous permettre quelque chose. Confirmez que vous pouvez réellement vous le permettre et que vous n’avez pas déjà engagé ces fonds pour une autre dépense.

Cela signifie utiliser votre budget et le solde de vos comptes chèques et d’épargne pour décider si vous pouvez vous permettre un achat. N’oubliez pas que ce n’est pas parce que l’argent est là que vous pouvez faire l’achat. Vous devez également tenir compte des factures et des dépenses que vous devrez payer avant votre prochain jour de paie.

Comment mieux gérer votre argent

  1. Avoir un budget : Beaucoup de gens ne font pas de budget parce qu’ils ne veulent pas passer par ce qu’ils pensent être un processus ennuyeux consistant à énumérer les dépenses, à additionner les chiffres et à s’assurer que tout s’aligne. Si vous êtes mauvais avec l’argent, vous n’avez pas de place pour des excuses avec la budgétisation. Si tout ce qu’il faut pour que vos dépenses soient sur la bonne voie, c’est quelques heures de travail sur un budget chaque mois, pourquoi ne le feriez-vous pas? Au lieu de vous concentrer sur le processus de création d’un budget, concentrez-vous sur la valeur que la budgétisation apportera à votre vie.
  2. Utilisation du budget: votre budget est inutile si vous le faites, puis laissez-le ramasser la poussière dans un dossier caché dans votre bibliothèque ou votre classeur. Consultez-le souvent tout au long du mois pour guider vos décisions de dépenses. Mettez-le à jour au fur et à mesure que vous payez vos factures et dépensez d’autres dépenses mensuelles. À tout moment du mois, vous devriez avoir une idée de combien d’argent vous pouvez dépenser, compte tenu des dépenses qu’il vous reste à payer.
  3. Donnez-vous une limite pour les dépenses non budgétisées: Une partie essentielle de votre budget est le revenu net ou le montant d’argent restant après avoir soustrait vos dépenses de votre revenu. S’il vous reste de l’argent, vous pouvez l’utiliser pour le plaisir et le divertissement, mais seulement jusqu’à un certain montant. Vous ne pouvez pas devenir fou avec cet argent, surtout si ce n’est pas beaucoup et qu’il doit durer tout le mois. Avant de faire de gros achats, assurez-vous que cela n’interférera pas avec tout ce que vous avez prévu.
  4. Suivez vos dépenses: les petits achats ici et là s’additionnent rapidement, et avant que vous ne vous en rendiez compte, vous avez dépassé votre budget. Commencez à suivre vos dépenses pour découvrir les endroits où vous dépensez sans le savoir trop. Enregistrez vos reçus et écrivez vos achats dans un journal des dépenses, en les catégorisant afin que vous puissiez identifier les domaines où vous avez du mal à contrôler vos dépenses.
  5. Ne vous engagez pas sur de nouvelles factures mensuelles récurrentes: Ce n’est pas parce que vos revenus et votre crédit vous qualifient pour un certain prêt que vous devriez le prendre. Beaucoup de gens pensent naïvement que la banque ne les approuverait pas pour une carte de crédit ou un prêt qu’ils ne peuvent pas se permettre. La banque ne connaît que vos revenus, comme vous l’avez déclaré, et les obligations de dette incluses dans votre rapport de crédit, et non aucune autre obligation qui pourrait vous empêcher d’effectuer vos paiements à temps. C’est à vous de décider si un paiement mensuel est abordable en fonction de vos revenus et d’autres obligations mensuelles.
  6. Assurez-vous de payer les meilleurs prix: vous pouvez tirer le meilleur parti de vos achats comparatifs, en vous assurant que vous payez les prix les plus bas pour les produits et services. Recherchez des remises, des coupons et des alternatives moins chères chaque fois que vous le pouvez.
  7. Économisez pour de gros achats: la possibilité de retarder la gratification vous aidera à être meilleur avec de l’argent. Lorsque vous reportez des achats importants, plutôt que de sacrifier des éléments essentiels plus importants ou de mettre l’achat sur une carte de crédit, vous vous donnez le temps d’évaluer si l’achat est nécessaire et encore plus de temps pour comparer les prix. En économisant plutôt qu’en utilisant du crédit, vous évitez de payer des intérêts sur l’achat. Et si vous économisez plutôt que de sauter des factures ou des obligations, eh bien, vous n’avez pas à faire face aux nombreuses conséquences de manquer ces factures.
  8. Limitez vos achats par carte de crédit: Les cartes de crédit sont le pire ennemi des mauvais dépensiers. Lorsque vous êtes à court de liquidités, vous vous tournez simplement vers vos cartes de crédit sans vous demander si vous pouvez vous permettre de payer le solde. Résistez à l’envie d’utiliser vos cartes de crédit pour des achats que vous ne pouvez pas vous permettre, en particulier sur des articles dont vous n’avez pas vraiment besoin.
  9. Contribuez régulièrement à l’épargne: déposer de l’argent dans un compte d’épargne chaque mois peut vous aider à adopter de saines habitudes financières. Vous pouvez même le configurer pour que l’argent soit automatiquement transféré de votre compte courant à votre compte d’épargne. De cette façon, vous n’avez pas à vous rappeler d’effectuer le transfert.
  10. Être bon avec l’argent demande de la pratique: Au début, vous n’êtes peut-être pas habitué à planifier à l’avance et à reporter vos achats jusqu’à ce que vous en ayez les moyens. Plus vous intégrez ces habitudes à votre vie quotidienne, plus il est facile de gérer votre argent et meilleure sera vos finances.

Gagner de l’argent grâce à l’investissement immobilier

Gagner de l'argent grâce à l'investissement immobilier

Quand il s’agit de gagner de l’argent en investissant dans l’immobilier, il n’y a que quelques façons de le faire. Bien que les concepts soient simples à comprendre, ne soyez pas dupe en pensant qu’ils peuvent être facilement implémentés et exécutés. Une compréhension des bases de l’immobilier peut aider les investisseurs à maximiser leurs revenus. L’immobilier offre aux investisseurs une autre classe d’actifs de portefeuille, augmente la diversification et peut limiter les risques s’il est abordé correctement.

Les investisseurs peuvent potentiellement gagner de l’argent avec l’immobilier de trois manières principales:

  1. Une augmentation de la valeur de la propriété
  2. Revenus locatifs perçus en louant le bien aux locataires
  3. Bénéfices générés par l’activité commerciale qui dépend de l’immobilier

Bien sûr, il existe toujours d’autres moyens de profiter directement ou indirectement de l’investissement immobilier, comme apprendre à se spécialiser dans des domaines plus ésotériques comme les certificats de privilège fiscal. Cependant, les trois éléments énumérés ci-dessus représentent une grande majorité des revenus passifs – et des fortunes ultimes – qui ont été réalisés dans le secteur immobilier.

Augmentation de la valeur immobilière de l’immobilier

Tout d’abord, il est important que vous compreniez que la valeur des propriétés n’augmente pas toujours. Ce manque d’augmentation des actifs peut devenir douloureusement évident pendant des périodes comme la fin des années 1980 et le début des années 1990, et les années 2007-2009 où le marché immobilier s’est effondré. En fait, dans de nombreux cas, la valeur des propriétés a rarement battu l’inflation – l’augmentation des prix moyens dans une économie.

Par exemple, si vous possédez une propriété de 500 000 $ et que l’inflation est de 3%, votre propriété peut se vendre 515 000 $ (500 000 $ x 1,03%), mais vous n’êtes pas plus riche que l’an dernier. Autrement dit, vous pouvez toujours acheter la même quantité de lait, de pain, de fromage, d’huile, d’essence et d’autres produits (vrai, le fromage peut être en baisse cette année et l’essence en hausse, mais votre niveau de vie resterait à peu près le même). La raison en est que le gain de 15 000 $ n’était pas réel. Il était nominal et n’avait pas d’impact réel car l’augmentation était due à l’inflation globale.

Inflation et investissement immobilier

Lorsque l’inflation se produit, un dollar a moins de pouvoir d’achat. Cela se produit parce que le gouvernement doit créer – imprimer – de l’argent lorsqu’il dépense plus qu’il n’en absorbe par les impôts. Toutes choses étant égales par ailleurs, au fil du temps, cela se traduit par une perte de valeur de chaque dollar existant et une valeur inférieure à ce qu’elle était dans le passé.

L’une des façons dont les investisseurs immobiliers les plus avisés peuvent gagner de l’argent dans l’immobilier est de profiter d’une situation qui semble se reproduire toutes les quelques décennies. Ils le font lorsque l’inflation devrait dépasser le taux d’intérêt actuel de la dette à long terme. Pendant ces périodes, vous pourriez trouver des gens prêts à jouer en achetant des propriétés, en empruntant de l’argent pour financer l’achat, puis en attendant que l’inflation augmente.

À mesure que l’inflation grimpe, ces investisseurs peuvent rembourser les hypothèques avec des dollars qui valent beaucoup moins. Cette situation représente un transfert des épargnants vers les débiteurs. Vous avez vu beaucoup d’investisseurs immobiliers gagner de l’argent de cette façon dans les années 1970 et au début des années 1980. L’inflation devenait incontrôlable jusqu’à ce que Paul Volcker Jr. – président de la Réserve fédérale entre 1979 et 1987 – prenne un 2×4 dans son dos et le mette sous contrôle en augmentant considérablement les taux d’intérêt.

Achats au taux plafond ajusté cycliquement

L’astuce consiste à acheter lorsque les taux de capitalisation ajustés cycliquement – le taux de rendement d’un investissement immobilier – sont attractifs. Vous achetez lorsque vous pensez qu’il y a une raison spécifique pour laquelle un bien immobilier en particulier vaudra un jour plus que le taux plafond actuel ne l’indique à lui seul.

Par exemple, les promoteurs immobiliers peuvent examiner un projet ou un développement, la situation économique autour de ce projet, ou le prix de la propriété et déterminer un revenu locatif futur pour soutenir l’évaluation actuelle. La valeur actuelle pourrait sinon sembler trop chère compte tenu des conditions actuelles entourant le développement. Cependant, parce qu’ils comprennent l’économie, les facteurs du marché et les consommateurs, ces investisseurs peuvent voir la rentabilité future.

Vous avez peut-être vu un vieil hôtel horrible sur un grand terrain se transformer en un centre commercial animé avec des immeubles de bureaux générant des loyers considérables pour le propriétaire. En l’absence de ces flux de trésorerie, de la valeur actuelle nette, vous spéculez à un degré ou à un autre, peu importe ce que vous vous dites. Vous aurez besoin d’une inflation substantielle dans la devise nominale – si vous utilisez la dette pour financer l’achat – pour vous renflouer. Vous pouvez également compter sur une sorte d’événement à faible probabilité pour travailler en votre faveur. 

La location comme investissement immobilier

Gagner de l’argent en percevant un loyer est si simple que chaque enfant de 6 ans qui a déjà joué à un jeu de Monopoly comprend à un niveau viscéral comment les bases fonctionnent. Si vous possédez une maison, un immeuble d’appartements, un immeuble de bureaux, un hôtel ou tout autre investissement immobilier, vous pouvez facturer un loyer aux personnes pour leur permettre d’utiliser la propriété ou l’installation. 

Bien sûr, simple et facile ne sont pas la même chose. Si vous possédez des immeubles à appartements ou des maisons de location, vous pourriez vous retrouver avec tout, des toilettes cassées aux locataires qui exploitent des laboratoires de méthamphétamine. Si vous possédez des centres commerciaux ou des immeubles de bureaux, vous devrez peut-être faire affaire avec une entreprise qui vous a loué et qui fait faillite. Si vous possédez des entrepôts industriels, vous pourriez être confronté à des enquêtes environnementales pour les actions des locataires qui ont utilisé votre propriété. Si vous possédez des unités de stockage, le vol pourrait être un problème. Les investissements immobiliers locatifs ne sont pas du type à appeler et s’attendent à ce que tout se passe bien.

Utilisation du taux plafond pour comparer les investissements

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des outils qui facilitent les comparaisons entre les investissements immobiliers potentiels. L’un de ceux-ci, qui deviendra inestimable pour vous dans votre quête pour gagner de l’argent grâce à l’immobilier, est un ratio financier spécial appelé taux de capitalisation (cap rate). Les taux plafonds indiquent le taux de rendement d’un investissement immobilier commercial. Il prend sa base sur le revenu net que la propriété produira.

Si une propriété gagne 100 000 $ par an et se vend 1 000 000 $, vous divisez le revenu (100 000 $) par le prix (1 000 000 $) et obtenez 0,1 ou 10%. Cela signifie que le taux de capitalisation de la propriété est de 10%, ou que vous gagneriez 10% sur votre investissement si vous aviez payé l’immobilier entièrement en espèces et sans dette.

Tout comme une action ne vaut en fin de compte que la valeur actuelle nette de ses flux de trésorerie actualisés, un bien immobilier vaut en fin de compte une combinaison de:

  • L’utilité que la propriété génère pour son propriétaire
  • Les flux de trésorerie nets actuels qu’il génère – par rapport au prix payé

Revenu de location comme marge de sécurité

Les revenus de location peuvent être une marge de sécurité qui vous protège en cas de ralentissement économique ou d’effondrement. Certains types d’investissements immobiliers peuvent être mieux adaptés à cette fin. Les baux et les loyers peuvent être des revenus relativement sûrs.

Pour revenir à notre discussion précédente – sur les défis de gagner de l’argent avec l’immobilier – les immeubles de bureaux peuvent fournir une illustration. En règle générale, ces propriétés impliquent de longs baux pluriannuels. Achetez-en un au bon prix, au bon moment, avec le bon locataire et l’échéance du bail, et vous pourriez traverser un effondrement immobilier. Vous collecteriez des chèques de location supérieurs à la moyenne que les sociétés qui vous louent doivent encore fournir – en raison du contrat de location qu’elles ont signé – même lorsque des taux inférieurs sont disponibles ailleurs. Faites-vous mal, cependant, et vous pourriez être bloqué à des rendements inférieurs à la normale longtemps après la reprise du marché.

L’argent des opérations commerciales immobilières

Le dernier moyen de gagner de l’argent grâce aux investissements immobiliers implique des services spéciaux et des activités commerciales. Si vous êtes propriétaire d’un hôtel, vous pouvez vendre des films à la demande à vos clients. Si vous possédez un immeuble de bureaux, vous pourriez gagner de l’argent grâce aux distributeurs automatiques et aux parkings. Si vous possédez un lave-auto, vous pourriez gagner de l’argent grâce aux aspirateurs à commande temporelle. 

Ces investissements nécessitent presque toujours des connaissances sous-spécialisées. À titre d’exemple, certaines personnes passent toute leur carrière à se spécialiser dans la conception, la construction, la possession et l’exploitation de lave-autos. Pour ceux qui se hissent au sommet de leur domaine et comprennent les subtilités d’un marché particulier, l’opportunité de gagner de l’argent peut être infinie.

Autres idées d’investissement immobilier

Pourtant, d’autres opportunités d’investissement existent dans l’immobilier. Vous pouvez investir dans des fiducies de placement immobilier (FPI) .11 Les FPI cotées en bourse émettent des actions et sont négociées en bourse, tandis que les FPI privées ou les FPI non négociées ne sont disponibles sur aucune bourse. Tous les types de FPI se concentreront sur des secteurs particuliers du marché immobilier, comme les maisons de soins infirmiers ou les centres commerciaux. Il existe également plusieurs fonds négociés en bourse (FNB) et fonds communs de placement qui ciblent l’investisseur immobilier en investissant dans des FPI et d’autres investissements dans le secteur immobilier.

Les paiements de votre maison rendent-ils difficile la couverture de vos autres factures?

Les paiements de votre maison rendent-ils difficile la couverture de vos autres factures?

Vous venez d’acheter une nouvelle maison. Vous vous installez, décorez et profitez des avantages de l’accession à la propriété. Ensuite, votre revenu change de manière inattendue. Soudainement, vous vous retrouvez sans argent supplémentaire pour payer les urgences ou même assez d’argent pour couvrir vos dépenses et épargner pour l’avenir parce que votre paiement hypothécaire est trop important. Soudain, vous êtes pauvre chez vous. 

Mais que signifie être pauvre chez soi? Les experts disent que le paiement de votre maison devrait représenter environ 25% de votre salaire net, tandis que d’autres disent que vous pouvez aller jusqu’à 30% si vous n’avez pas d’autre dette impayée et ne prévoyez pas de vous endetter. 

Vous risquez de vous retrouver dans la pauvreté si votre situation change de manière inattendue et votre paiement devient un pourcentage beaucoup plus élevé de votre salaire net, par exemple 50 ou 60%. Vous pourriez même avoir du mal à effectuer vos paiements.

Cela peut arriver pour de nombreuses raisons. Par exemple, vous et votre conjoint pouvez décider que l’un de vous quittera son emploi pour devenir parent au foyer. Ou peut-être perdez-vous votre emploi ou devez-vous faire face à une maladie inattendue.

Quoi qu’il en soit, être pauvre n’est pas amusant. Voici ce que vous devez faire si vous vous posez des questions sur le prêt hypothécaire et que vous vous retrouvez soudainement pauvre. 

Déterminez la cause

Tout d’abord, vous devez examiner ce qui vous a amené à devenir pauvre chez vous. Vous gagniez peut-être un salaire élevé lorsque vous avez acheté votre maison, mais cela a changé depuis. Ou vous êtes peut-être passé d’une famille à deux revenus à une famille à revenu unique. Ou peut-être que le paiement de votre maison était trop élevé depuis le début et que vous n’avez pas pleinement pris en compte le montant de vos autres dépenses mensuelles, vous laissant trop épuisé financièrement. 

Si vous avez un changement dans votre situation financière ou si vous ajoutez des dépenses telles que les frais de garde, les factures médicales ou d’autres dépenses mensuelles, vous pouvez même commencer à ressentir le paiement de votre maison et souhaiter ne même pas être propriétaire d’une maison. 

Cette situation est-elle temporaire?

Examinez la situation et déterminez si elle est temporaire ou permanente. Si vous savez que cette situation ne durera que deux ou trois ans, vous pourrez peut-être passer au travers, mais vous devez vous engager à ne pas dépenser inutilement. Cette limite de dépenses signifie pas de vacances ou d’autres luxes.

Si vous déterminez que votre situation va durer plus de trois ans, vous devriez envisager des options. Un versement hypothécaire trop important peut vous empêcher d’atteindre d’autres objectifs financiers, comme épargner pour la retraite ou constituer un portefeuille de placements. 

Faire des sacrifices à court terme

Si vous aimez votre maison, vous pouvez décider que vous êtes prêt à faire des sacrifices pour y rester et ne pas vendre. Ces sacrifices peuvent signifier que vous prenez un travail supplémentaire, prenez un travail indépendant, changez d’emploi ou de carrière, voire louez une chambre supplémentaire via un service de location comme Airbnb. 

Ces sacrifices à court terme peuvent vous permettre de rembourser vos autres dettes et de constituer votre fonds d’urgence afin que le paiement de votre maison soit plus gérable. 

Pensez à vendre

Il peut être difficile de décider de vendre une maison pour laquelle vous avez travaillé dur pour réduire ses effectifs ou de déménager dans un quartier plus abordable. Cependant, cela peut faciliter les choses qui sont les plus importantes pour vous. Cela peut également vous aider à bâtir un meilleur avenir financier.  

Si vous décidez que vous devez vendre la maison et emménager dans quelque chose de plus abordable ou même louer temporairement, vous devriez contacter un bon agent immobilier et mettre votre maison sur le marché dès que possible. Vous ne voulez pas attendre d’être désespéré pour vendre, car vous ne pourrez peut-être pas vendre pendant quelques mois, voire un an, selon le marché. Vous ne pourrez peut-être pas tirer autant d’argent de la vente de la maison si vous êtes désespéré de vendre rapidement. 

Évitez la forclusion

Lorsque vous faites face à une maison pauvre, vous ne voulez pas arriver au point d’être en retard sur les paiements ou pire, face à une forclusion, alors assurez-vous de prendre des mesures avant que cela ne se produise. 

De plus, si vous êtes sous l’eau sur l’hypothèque, il peut être encore plus difficile de prendre cette décision. Si vous ne pouvez pas vendre votre maison pour ce que vous devez sur l’hypothèque, envisagez de parler à votre banque d’une vente à découvert. Une vente à découvert signifie que la banque accepte d’accepter un montant pour la maison qui est inférieur à ce que vous devez sur une hypothèque. Mais gardez à l’esprit qu’une vente à découvert n’est pas une évidence pour chaque maison, alors assurez-vous de déterminer si vous êtes admissible avant de poursuivre cette option. 

Envisagez de déménager dans une région moins chère

Dans de nombreuses régions du pays, les prix des logements peuvent être astronomiques et il peut être très difficile de s’offrir une maison. D’autres endroits peuvent avoir des maisons très abordables. 

Vous feriez peut-être mieux d’accepter un emploi légèrement moins rémunéré dans une autre région pour pouvoir vous permettre ce que vous voulez le plus. Pensez au style de vie que vous souhaitez vivre, qu’il s’agisse de posséder une maison, de voyager fréquemment ou d’avoir un budget important pour des dépenses discrétionnaires, puis ajustez vos choix pour que cela soit possible. 

Par exemple, une maison chère peut rendre les déplacements difficiles, tandis qu’une plus petite le rendra plus facile. Si vous souhaitez passer plus de temps avec votre famille et moins de temps à travailler, choisir de vivre dans une région moins chère peut vous aider à atteindre ces objectifs. 

Empêcher que cela ne se reproduise

Avant d’acheter une autre maison, vous devez établir un budget avant de chercher une maison et résister à l’envie d’aller au-delà de cela, peu importe à quel point vous aimez une maison.

Autres conseils

  • Gardez vos paiements à 25% de votre salaire net et fixez votre budget maximum à 2,5 fois votre salaire actuel. 
  • Ne vous fiez pas à ce que la banque est prête à vous prêter.
  • Ne prévoyez pas d’augmentation de salaire non plus. Achetez la maison que vous pouvez vous permettre en ce moment, ou vous risquez de vous trouver une maison pauvre plus tard. 
  • Vous devez également vous assurer de choisir le bon prêt hypothécaire avec un taux d’intérêt fixe pour éviter que votre paiement n’augmente. 

Qu’est-ce que la souscription d’assurance? Définition et exemples

Qu'est-ce que la souscription d'assurance?  Définition et exemples

La souscription d’assurance est le processus d’évaluation du risque d’une entreprise pour assurer une maison, une voiture, un conducteur ou la santé ou la vie d’un individu. Il détermine s’il serait rentable pour une compagnie d’assurance de tenter de fournir une couverture d’assurance à une personne ou à une entreprise.

Après avoir déterminé le risque encouru, le souscripteur fixe un prix et établit la prime d’assurance qui sera facturée en échange de sa prise en charge.

Qu’est-ce que la souscription d’assurance?

Une compagnie d’assurance doit avoir un moyen de décider du pari qu’elle prend en fournissant une couverture et de la probabilité que quelque chose se passe mal qui obligera l’entreprise à payer une réclamation. Par exemple, un paiement est pratiquement assuré si une entreprise est appelée à assurer la vie d’un patient atteint d’un cancer en phase terminale.

Remarque: une entreprise ne prendra pas le risque de souscrire une police si les chances d’un paiement coûteux sont trop élevées.

Arriver à déterminer quels risques sont acceptables implique la souscription, un processus très sophistiqué impliquant des données, des statistiques et des lignes directrices fournies par des actuaires. Ces informations permettent aux preneurs fermes de prévoir la probabilité de la plupart des risques et de facturer les primes en conséquence.  

Comment fonctionne la souscription d’assurance

Les assureurs sont des professionnels de l’assurance formés qui comprennent les risques et comment les prévenir. Ils ont des connaissances spécialisées en évaluation des risques et utilisent ces connaissances pour déterminer s’ils vont assurer quelque chose ou quelqu’un, et à quel prix.

Le souscripteur examine toutes les informations fournies par votre agent et décide si l’entreprise est prête à parier sur vous. Le poste comprend:

  • Examiner des informations spécifiques pour déterminer quel est le risque réel
  • Déterminer quel type de couverture ou quels risques la compagnie d’assurance s’engage à assurer et à quelles conditions
  • Possibilité de restreindre ou de modifier la couverture par endossement
  • Recherche de solutions proactives susceptibles de réduire ou d’éliminer le risque de futures réclamations d’assurance
  • Négocier éventuellement avec votre agent ou votre courtier pour trouver des moyens de vous assurer lorsque le problème n’est pas aussi clair ou qu’il y a des problèmes d’assurance

Remarque: une grande partie de la souscription est automatisée. Les informations peuvent être saisies dans des programmes informatiques dans les cas où la situation n’a pas de circonstance particulière et agite un drapeau rouge. Les programmes sont similaires au type de systèmes de cotation que vous pourriez voir lorsque vous obtenez une soumission d’assurance en ligne.

Un souscripteur sera très probablement impliqué dans les cas où une intervention ou une évaluation supplémentaire est nécessaire, par exemple lorsqu’un assuré a présenté plusieurs réclamations, lorsque de nouvelles polices sont émises ou lorsqu’il y a des problèmes de paiement avec l’assuré.

Les souscripteurs d’assurance examineront généralement les polices et les informations sur les risques chaque fois qu’une situation semble hors norme. Cela ne signifie pas nécessairement qu’un souscripteur ne réexaminera jamais votre dossier simplement parce que vous avez déjà souscrit à une police. Un souscripteur peut intervenir chaque fois qu’il y a un changement des conditions d’assurance ou un changement important du risque. 

Remarque: le souscripteur examinera la situation pour déterminer si la société est disposée à maintenir la police selon ses conditions actuelles ou si elle présentera de nouvelles conditions en cas de changement des conditions d’assurance. Les nouvelles conditions d’assurance peuvent inclure une couverture réduite ou limitée ou une augmentation des franchises. 

Les lois des États interdisent les décisions de souscription fondées sur des questions telles que la race, le revenu, l’éducation, l’état matrimonial ou l’appartenance ethnique. Certains États interdisent également à un assureur de refuser une police automobile basée uniquement sur la cote de crédit ou des rapports.

Souscripteurs vs Agents / Courtiers

Un agent ou un courtier vend des polices d’assurance. Un souscripteur détermine si la compagnie d’assurance doit et va vendre cette couverture. Votre agent ou courtier doit présenter des faits solides et des informations qui convaincront le souscripteur que le risque que vous présentez est bon.

Les agents d’assurance n’ont généralement pas de pouvoir décisionnel au-delà des règles de base énoncées dans le manuel de souscription, mais un agent peut refuser de vous assurer en raison de sa connaissance des décisions de souscription habituelles de la compagnie d’assurance. Ils ne peuvent pas prendre de dispositions spéciales pour vous offrir une assurance sans le consentement de l’assureur.

L’assureur protège l’entreprise en appliquant les règles de souscription et en évaluant les risques sur la base de cette compréhension. Ils ont la capacité de décider au-delà des directives de base sur la façon dont l’entreprise réagira à l’opportunité de risque. Ils peuvent faire des exceptions ou modifier les conditions afin de rendre une situation moins risquée.

Souscripteurs Agents ou courtiers d’assurance
Approuve ou décline le risque lié à l’émission d’une police Vendre des polices et des couvertures aux entreprises et aux particuliers, mais uniquement avec la permission du souscripteur
Travaille pour la compagnie d’assurance Fonctionne à la fois pour la compagnie d’assurance et pour l’assuré

Exemples de souscription d’assurance

La façon la plus simple de comprendre quand un souscripteur peut aider ou modifier les décisions de la compagnie d’assurance concernant votre police est de regarder quelques exemples.

Lorsqu’une maison n’est pas occupée

Considérez Elizabeth et John qui ont acheté une nouvelle maison et ont décidé de vendre leur ancienne. Le marché immobilier était difficile à l’époque et ils n’ont pas vendu leur première maison aussi vite qu’ils l’auraient espéré. Ils ont fini par déménager avant de l’avoir vendu.

Ils ont appelé leur agent d’assurance pour leur faire savoir que l’ancienne maison était vide. Leur agent les a informés qu’ils devraient remplir un questionnaire de vacance et fournir des détails supplémentaires. Le souscripteur examinerait alors le risque et déciderait s’il autoriserait le permis de vacance à garder la maison assurée.

Quand une maison a besoin de réparations

La nouvelle maison d’Elizabeth et John avait besoin de beaucoup de réparations. La compagnie d’assurance n’assurait normalement pas une maison qui n’avait pas de câblage électrique mis à jour, mais John et Elizabeth étaient clients depuis quelques années et ils n’avaient jamais fait de réclamation. Ils ont également assuré leur voiture auprès de la même compagnie. Leur agent a décidé de renvoyer leur cas à la souscription.

John et Elizabeth ont promis de réparer le câblage électrique dans les 30 jours. Le service de souscription a revu son profil et a décidé qu’il était à l’aise pour prendre le risque. Le souscripteur a informé l’agent qu’il n’annulerait pas la police d’assurance habitation en raison du manque de réparations, mais augmenterait plutôt temporairement la franchise et donnerait à John et Elizabeth 30 jours pour faire le travail.

Remarque: les conditions de la police peuvent revenir à une franchise plus raisonnable après une légère augmentation lorsque certaines conditions sont remplies.

Réclamations d’assurance auto multiples

Mary a fait trois réclamations de verre sur sa police d’assurance automobile en cinq ans, mais a un dossier de conduite parfait autre que cela. La compagnie d’assurance veut continuer à l’assurer, mais elle doit faire quelque chose pour que le risque soit à nouveau rentable. Il a payé 1400 $ en réclamations pour le verre, mais Mary ne paie que 300 $ par an pour la couverture du verre, et elle a une franchise de 100 $.

L’assureur examine le dossier et décide d’offrir de nouvelles conditions à Mary lors de son renouvellement. La société accepte de lui offrir une couverture complète, mais cela augmentera sa franchise à 500 $. Alternativement, ils proposent de renouveler la politique avec une couverture de verre limitée. C’est la façon dont le souscripteur minimise les risques tout en offrant à Mary les autres garanties dont elle a besoin, comme la responsabilité civile et les collisions.

Points clés à retenir

  • La souscription d’assurance est une évaluation du degré de risque qu’il serait pour un assureur d’accorder une couverture à une personne ou à une entreprise donnée, compte tenu des circonstances uniques de cette personne ou de cette entreprise.
  • Le processus évalue la probabilité que l’assuré fasse une réclamation coûteuse et si l’assureur perdra de l’argent en émettant la police.
  • Les souscripteurs, les agents et les courtiers travaillent tous pour la compagnie d’assurance, mais un agent ou un courtier a également le devoir de servir les meilleurs intérêts de l’assuré. 

Que sont les primes d’assurance? Définition et exemples

Que sont les primes d'assurance?  Définition et exemples

Dans les termes les plus simples, la prime d’assurance est définie comme le montant que la compagnie d’assurance va vous facturer pour la police d’assurance que vous souscrivez. La prime d’assurance est le coût de votre assurance.

Voici les principes de base pour vous aider à comprendre ce qu’est une prime d’assurance et comment elle fonctionne.

Quelle est la prime d’assurance?

Tout le monde sait que l’assurance coûte de l’argent, mais un terme qui est souvent nouveau lorsque vous commencez à souscrire une assurance est «prime». En règle générale, la prime est le montant payé par une personne (ou une entreprise) pour des polices d’assurance automobile, habitation, soins de santé ou vie.

Comment fonctionnent les primes d’assurance

Les primes d’assurance ont généralement un calcul de base, puis en fonction de vos informations personnelles, de votre emplacement et d’autres informations, vous bénéficierez de remises qui s’ajoutent à la prime de base, ce qui réduit votre coût.

Afin d’obtenir des tarifs préférentiels, ou des primes d’assurance plus compétitives ou moins chères, des informations complémentaires sont utilisées. Nous décrivons ces facteurs plus en détail dans la section sur les quatre facteurs qui déterminent la prime ci-dessous. 

La prime d’assurance est parfois payée sur une base annuelle, semestrielle ou mensuelle. Si la compagnie d’assurance décide qu’elle veut la prime d’assurance à l’avance, elle peut également l’exiger. C’est souvent le cas lorsqu’une personne a vu sa police d’assurance annulée pour non-paiement dans le passé.

La prime est la base de votre «paiement d’assurance». Une prime d’assurance peut être considérée comme un revenu imposable pour vous dans certains cas (par exemple, une couverture d’assurance vie collective temporaire qui dépasse 50 000 $ et qui est souscrite directement ou indirectement par un employeur). De plus, des frais de service peuvent y être ajoutés en fonction des lois d’assurance locales et du fournisseur de votre contrat. L’Association nationale des directives des commissaires aux assurances ou le bureau des commissaires aux assurances de votre État peut vous fournir plus d’informations sur vos réglementations locales si vous remettez en question les frais ou les frais sur votre prime.

Tous les frais supplémentaires, tels que les frais d’émission ou autres frais de service, ne sont pas considérés comme des primes et seront détaillés séparément sur votre prime ou votre relevé de compte.

Combien coûte une prime d’assurance?

Une prime d’assurance variera en fonction du type de couverture que vous recherchez, ainsi que du risque.

C’est pourquoi c’est toujours une bonne idée de magasiner pour une assurance ou de travailler avec un professionnel de l’assurance qui peut acheter des primes auprès de plusieurs compagnies d’assurance pour vous.

Lorsque les gens recherchent une assurance, ils peuvent trouver différentes primes facturées pour le coût de leur assurance auprès de différentes compagnies d’assurance et économiser beaucoup d’argent sur les primes d’assurance, simplement en trouvant une entreprise qui est plus intéressée par «l’écriture du risque».

Quels facteurs déterminent la prime?

Une prime d’assurance est généralement déterminée par quatre facteurs clés:

1. Type de couverture

Les compagnies d’assurance offrent différentes options lorsque vous souscrivez une police d’assurance. Plus vous obtenez de couverture ou plus vous choisissez une couverture complète, plus votre prime d’assurance peut être élevée.

Par exemple, lorsque vous examinez les primes d’assurance habitation, si vous souscrivez une police d’assurance habitation à risque ouvert ou à couverture tous risques, elle coûtera plus cher qu’une police d’assurance habitation à risques nommés qui ne couvre que l’essentiel.

2. Montant de la couverture et coût de votre prime d’assurance

Que vous achetiez une assurance vie, une assurance automobile, une assurance maladie ou toute autre assurance, vous paierez toujours plus de primes (plus d’argent) pour des montants de couverture plus élevés.

Cela peut fonctionner de deux manières, la première est assez simple, la deuxième est un peu plus compliquée, mais une bonne façon d’économiser sur vos primes d’assurance:

  • Le montant de votre couverture peut être modifié en fonction de la valeur en dollars que vous souhaitez pour tout ce que vous assurez. Par exemple, assurer une maison pour 250 000 $ sera différent de l’assurance d’une maison pour 500 000 $. C’est assez simple: plus la valeur en dollars que vous souhaitez assurer est élevée, plus la prime sera chère
  • Vous pouvez payer moins pour le même montant de couverture si vous souscrivez une police avec une franchise plus élevée. Par exemple, en assurance habitation, vous pouvez économiser jusqu’à 25% en augmentant votre franchise de 500 $ à 1 000 $. Dans le cas de l’assurance maladie ou des polices complémentaires de santé, vous pouvez non seulement prendre des franchises plus élevées, mais aussi envisager des polices avec différentes options telles que des quotes-parts plus élevées ou des périodes d’attente plus longues. 

3. Informations personnelles du demandeur de la police d’assurance

Votre historique d’assurance, votre lieu de résidence et d’autres facteurs de votre vie sont utilisés dans le cadre du calcul pour déterminer la prime d’assurance qui vous sera facturée. Chaque compagnie d’assurance utilisera des critères de notation différents.

Certaines entreprises utilisent des scores d’assurance qui peuvent être déterminés par de nombreux facteurs personnels, de la cote de crédit à la fréquence des accidents de voiture ou à l’historique des réclamations personnelles et même à la profession. Ces facteurs se traduisent souvent par des rabais sur une prime de police d’assurance.

Pour l’assurance-vie, d’autres facteurs de risque spécifiques à la personne assurée seront également utilisés, tels que l’âge et les conditions de santé.

Les compagnies d’assurance ont des clients cibles, comme toute entreprise. Afin d’être compétitives, les compagnies d’assurance détermineront le profil des clients qu’elles souhaitent attirer et créeront des programmes ou des remises pour aider à attirer leurs clients cibles.

Par exemple, une compagnie d’assurance peut décider d’attirer des personnes âgées ou des retraités comme clients, tandis qu’une autre établira le prix de ses primes pour attirer les jeunes familles ou les milléniaux.

4. Concurrence dans le secteur des assurances et zone cible

Si une compagnie d’assurance décide de poursuivre de manière agressive un segment de marché, elle peut dévier les taux pour attirer de nouvelles affaires. Il s’agit d’une facette intéressante de la prime d’assurance car elle peut modifier considérablement les tarifs sur une base temporaire ou plus permanente si la compagnie d’assurance réussit et obtient de bons résultats sur le marché. 

Qui décide de la prime d’assurance?

Chaque compagnie d’assurance a des personnes qui travaillent dans divers domaines de l’évaluation des risques.

Les actuaires, par exemple, travaillent pour une compagnie d’assurance pour déterminer:

  • la probabilité d’un risque et les périls
  • les coûts associés à un sinistre ou à une réclamation, puis les actuaires doivent créer des projections et des lignes directrices basées sur ces informations

À l’aide de ces calculs, les actuaires déterminent le coût du paiement des réclamations ainsi que le montant que la compagnie d’assurance devrait collecter afin de s’assurer de gagner suffisamment d’argent pour payer les réclamations potentielles et également gagner de l’argent.

Les informations fournies par les actuaires contribuent à façonner la souscription. Les souscripteurs reçoivent des lignes directrices pour souscrire le risque, et une partie de cela consiste à déterminer la prime.

La compagnie d’assurance décide du montant qu’elle facturera pour le contrat d’assurance qu’elle vous vend.  

Que fait la compagnie d’assurance avec les primes d’assurance?

La compagnie d’assurance doit percevoir les primes de plusieurs et s’assurer qu’ils épargnent suffisamment de cet argent en liquidités pour pouvoir payer les réclamations de quelques-uns.

La compagnie d’assurance prendra votre prime et la mettra de côté, la laissant augmenter chaque année pendant laquelle vous n’avez pas de réclamation. Si la compagnie d’assurance perçoit plus d’argent que ce qu’elle paie en frais de réclamation, frais de fonctionnement et autres dépenses, elle sera rentable.

Pourquoi les primes d’assurance changent-elles?

Dans les années rentables, une compagnie d’assurance peut ne pas avoir besoin d’augmenter les primes d’assurance. Dans les années moins rentables, si une compagnie d’assurance subit plus de sinistres et de pertes que prévu, elle devra peut-être revoir sa structure de primes d’assurance et réévaluer les facteurs de risque de ce qu’elle assure. Dans de tels cas, les primes peuvent augmenter.

Exemples d’ajustements de primes d’assurance et d’augmentations de taux

Avez-vous déjà parlé à un ami assuré auprès d’une compagnie d’assurance et l’avez-vous entendu dire quels étaient ses tarifs avantageux, puis l’avez-vous comparé à votre propre expérience avec les prix de la même compagnie, et si c’était complètement différent?

Cela pourrait se produire en fonction de divers facteurs personnels, de remises ou de facteurs de localisation, ainsi que de l’expérience de la concurrence ou de la perte de la compagnie d’assurance.

Par exemple, si les actuaires de la compagnie d’assurance examinent un certain domaine un an et déterminent qu’il présente un faible facteur de risque et ne facturent que des primes très minimes cette année-là, mais qu’ils constatent à la fin de l’année une augmentation de la criminalité, une catastrophe majeure, des pertes élevées ou des paiements de sinistres, cela les amènera à revoir leurs résultats et à modifier la prime qu’ils facturent pour cette zone au cours de la nouvelle année.

Cette région verra alors des augmentations de taux en conséquence. La compagnie d’assurance doit faire cela pour pouvoir rester en affaires. Les gens de cette région peuvent alors magasiner et aller ailleurs.

En évaluant les primes dans ce domaine plus haut qu’auparavant, les gens peuvent changer de compagnie d’assurance. Au fur et à mesure que la compagnie d’assurance perd des clients dans ce domaine qui ne sont pas disposés à payer la prime qu’ils veulent facturer pour ce qu’ils ont déterminé comme le risque, la rentabilité ou les ratios de perte de la compagnie d’assurance diminueront probablement.

Moins de réclamations et des primes appropriées pour les risques permettent à la compagnie d’assurance de maintenir des coûts raisonnables pour son client cible.

Comment obtenir la prime d’assurance la plus basse

L’astuce pour obtenir la prime d’assurance la plus basse consiste à trouver la compagnie d’assurance la plus intéressée à vous assurer.

Lorsque les tarifs d’une compagnie d’assurance deviennent soudainement trop élevés, il vaut toujours la peine de demander à votre représentant s’il y a quelque chose qui peut être fait pour réduire la prime.

Si la compagnie d’assurance ne veut pas modifier la prime qu’elle vous facture, alors magasiner peut vous trouver un meilleur prix. Faire du shopping vous permettra également de mieux comprendre le coût moyen de l’assurance pour votre risque.

Demander à votre représentant en assurance ou à un professionnel de l’assurance de vous expliquer les raisons pour lesquelles votre prime augmente ou s’il existe des possibilités d’obtenir des rabais ou de réduire le coût des primes d’assurance vous aidera également à comprendre si vous êtes en mesure d’obtenir un meilleur prix et comment faire. donc. 

Points clés à retenir

  • La prime d’assurance est le montant payé à la compagnie d’assurance pour la police d’assurance que vous souscrivez.
  • Votre historique d’assurance, votre lieu de résidence et d’autres facteurs sont utilisés dans le cadre du calcul pour déterminer le prix de la prime d’assurance.
  • Les primes d’assurance varient en fonction du type de couverture que vous recherchez.
  • Obtenir un bon prix pour votre prime d’assurance vous oblige à magasiner pour une compagnie d’assurance qui souhaite vous couvrir.